11 juillet 2018

Gražuolė (1969) bientôt en salles en France


L’émergence d’un cinéma lituanien date des années 1960. Le pays vit encore à l'époque sous le joug soviétique. Une nouvelle génération de cinéastes apparaît pourtant. Formée au VGIK de Moscou, elle constitue le noyau innovant du Lietuvos kino studija. Afin d’éviter la censure communiste, leurs films évitent les approches politiques. Ils se distinguent par leur visée poétique, le recours à la métaphore et au symbolisme dans des mises en scène amples et lyriques, s’appuyant sur des commentaires sonores et musicaux sophistiques. La Belle (Gražuolė) s’inscrit dans cette veine qui fait la part belle à l’introspection, comme s’il s’agissait de percer le secret des âmes. Réalisé par Arūnas Žebriūnas (1930-2013), le film montre, par le biais de l’histoire d‘une petite fille d’un quartier populaire, la capacité des enfants à s’émerveiller d’un rien et à transformer le réel par le jeu.
Ce grand classique du cinéma lituanien, qui vient d'être restauré, sera distribué pour la première fois en France à partir du 22 août prochain par ED Distribution, un distributeur de films indépendants.

Libellés : , ,