09 janvier 2020

Le drame des Wolfskinder


Alors qu'en 1944 les troupes soviétiques progressent sur le front de l'Est, femmes, enfants et vieillards de Prusse-Orientale (les hommes sont sous les drapeaux) sont exposés aux exactions des soldats de l’Armée rouge, dont le mot d'ordre est : "Tuez tous les Allemands, leurs enfants aussi !" Dépossédés de leurs biens et de leurs vivres, craignant pour leur vie, ils endurent la faim et le froid, tandis qu’autour d’eux, tout n’est plus que désolation. Leur unique espoir est de gagner la Lituanie voisine pour trouver de quoi se nourrir. Malgré la menace omniprésente des soldats russes, de nombreux enfants devenus orphelins décident d’entamer le périlleux voyage. La forêt sombre et inquiétante devient alors l’un des seuls refuges de ceux que l’Histoire appellera les "Wolfskinder" ("enfants-loups"). Dans ce roman bouleversant, l'écrivain lituanien Alvydas Šlepikas fait revivre plusieurs de ces destinées en s’inspirant du témoignage de deux survivantes. À ce terrible hiver, dont on sent presque la morsure du froid, il prête une poésie et une beauté aussi inattendues que fascinantes, qui confèrent à ce livre une force irrésistible.
Alvydas Šlepikas, « À l'ombre des loups », traduit du lituanien par Marija-Elena Bacevičiūtė, Flammarion, coll. Littérature étrangère, 2020, 240 pages, 19,00 €

Libellés : , , ,