20 avril 2017

Vient de paraître : Prisonnière de l'île glacée de Trofimovsk



Enfouie sous la terre pendant quarante ans, la vérité sur les structures de répression de l'URSS a beaucoup de mal à émerger, surtout à l’Ouest. Cette vérité, c'est notamment le récit authentique de la déportée Dalia Grinkevičiūtė (1927-1987), arrêtée la nuit du 14 juin 1941, à l'âge de 14 ans, avec son frère et sa mère. Dalia fera partie des 14 600 Lituaniens qui, sur ordre de Staline, furent brutalement arrachés à leur foyer par les agents de la Tchéka. Emmenés de force dans des wagons à bestiaux, puis par bateau sur l'île gelée de Trofimovsk, au-delà du cercle polaire, ils durent y accomplir des travaux titanesques. Sans vêtements adaptés, sans nourriture ni abris chauffés, ces malheureux étaient voués à une mort certaine. Les mémoires de Dalia, d'une grande qualité littéraire et rédigés après son évasion avec sa mère en 1949, nous exhortent au souvenir des déportés de toutes nations que le régime stalinien a condamnés sans pitié à une fin solitaire, déshumanisée, tous ces morts dont les traces des tombes ont été effacées par les glaces et les vents de l'ex-Union soviétique. Traduit en plusieurs langues, ce texte fait désormais partie des œuvres classiques de la littérature des camps. Les dessins de Gintautas Martynaitis, rescapé qui s'était lui-même retrouvé dans l'enfer de Trofimovsk à l'âge de 6 ans, illustrent admirablement ce récit.
Notons que la traduction en français de l’ouvrage a été réalisée par Juratė Terleckaitė, membre cofondatrice de l’association Alsace-Lituanie.
Dalia Grinkevičiūtė, « Prisonnière de l'île glacée de Trofimovsk », Editions du Rocher, 2017, 336 pages, 21,90€

Libellés : , ,

31 mars 2017

Algirdas Julien Greimas aurait 100 ans aujourd’hui



C’est le 31 mars 1917 qu’est né Algirdas Julien Greimas, le grand linguiste et sémioticien d'origine lituanienne et d'expression française, fondateur de la sémiotique structurale, animateur du Groupe de Recherche Sémio-linguistique (EHESS/CNRS) et de l’Ecole sémiotique de Paris. Il est, avec notamment  Jurgis Baltrušaitis et Emanuelis Levinas, une des grandes personnalités originaire de Lituanie qui ont contribué au développement de la connaissance académique en France. En 2004, une interview inédite de lui par Ugnė Karvelis (Algirdas Julien Greimas, le maître-mot) fut publiée dans les Cahiers Lituaniens :
http://www.cahiers-lituaniens.org/collection/Cahiers-Lituaniens-n-5-2004.pdf

On notera également qu’au lendemain du rétablissement de l’indépendance de la Lituanie, la maison d'éditions Baltos Lankos publia un petit ouvrage de lui consacré à sa patrie d’origine : «La Lithuanie, un des pays baltes». Le livre présente le pays et son peuple dans son contexte à la fois historique et culturel, en consacrant notamment une partie importante à la mythologie paléochrétienne et à la formation de la conscience nationale. Un ouvrage incontournable pour mieux comprendre l'âme lituanienne. En vente en France exclusivement par Internet :

Libellés : ,

25 mars 2017

Mūza Rubackytė en concert le 25 avril à Monaco



La grande pianiste lituanienne Mūza Rubackytė donnera un concert caritatif lors de la soirée de gala organisée pour une cause médicale le 25 avril 2017 dans la salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo. Lors de ce récital de piano intitulé « Sounds of Baltic » et placé sous le haut patronage de Son Altesse le prince Albert II de Monaco, la pianiste interprétera notamment des œuvres de son compatriote, le compositeur – et peintre – Mikalojus Konstantinas Čiurlionis. Elle sera accompagnée par la violoniste lettone Elina Bukša.
Pour les réservations : contact@montecarloticket.com

Libellés : , , ,