24 novembre 2007

Valdas Adamkus et le 75e anniversaire de l’Holodomor

Pour la commémoration par l’Ukraine et l’Europe du 75e anniversaire de l’Holodomor, le Président de la République de Lituanie Valdas Adamkus a exprimé, au nom de tous les Lituaniens, son profond respect à la mémoire des morts de cette tragédie qui fit près de sept millions de victimes. "Il est difficile de trouver les mots justes pour décrire cette douleur face à ce que votre peuple a subi en 1932-1933. Le système soviétique a blessé et estropié les nations, ruiné les destinées et les rêves des gens. Toutefois, il n’a pas été capable, ni avant ni après la Seconde Guerre mondiale, à ébranler l’aspiration des Ukrainiens à l’indépendance et à effacer la mémoire historique du peuple qui vous donne aujourd’hui force et fierté", a écrit le dirigeant lituanien dans sa lettre au Président ukrainien Viktor Iouchtchenko. Rappelons que l’Holodomor ("extermination par la faim" en ukrainien) est le nom d'une grande famine délibérément provoquée par Staline et survenue entre 1932 et 1933 en Ukraine, alors partie de l’URSS. Face à la résistance des paysans ukrainiens à la collectivisation de leurs terres et à la réquisition de leurs céréales, le pouvoir soviétique, à l’instigation notamment de Molotov et Kaganovitch, procéda à la confiscation des denrées alimentaires indispensables à la population locale et soumit les régions agricoles productrices à un blocus pour empêcher la nourriture produite dans les régions frontalières russes d’être accessible. Les paysans ukrainiens et leurs familles affamées eurent l’interdiction de quitter leur village et toute la "zone de faim" fut fermée par les troupes du Guépéou. A cette époque pourtant, de nombreux cargos chargés de blé produits dans d’autres régions quittaient le port d’Odessa pour être vendu en Europe et en Amérique. A noter qu’en ce 24 novembre, les Ukrainiens commémorent les morts de cette tragédie en allumant des bougies devant leurs fenêtres. Cette récente tradition rappelle de celle des Lituaniens commémorant leurs déportés de Sibérie.
http://www.president.lt/fr/

Libellés : ,