26 février 2007

Aleksandras Stulginskis, président de la République, prisonnier du Goulag

Le destin de Aleksandras Stulginskis (1885-1969), homme politique lituanien du XXe siècle, épouse celui, tragique, de son pays. Né un 26 février dans une famille nombreuse du village de Kutaliai, près de Raseiniai, il étudie au séminaire catholique de Samogitie à Kaunas, poursuit ses études à la faculté de philosophie théologique de l’université d’Innsbruck en Autriche. Renonçant à la prêtrise, il entreprend des études à l’institut agricole de l’université de Halle en Allemagne, qu’il achève en 1913. Rentré en Lituanie, il s’installe comme agronome près d’Alytus. Fin 1917, il participe à Vilnius à la création du parti démocrate-chrétien, qu’il présidera plus tard, et s’engage dans le mouvement indépendantiste lituanien. Il est élu à la Taryba et, le 16 février 1918, il cosigne l’Acte d’indépendance de la Lituanie. Opposé à la mise en place d’une monarchie, il participe à l’organisation de la défense du pays contre les agressions extérieures des Bolcheviks et des Polonais. De décembre 1918 à mars 1919, il est ministre en charge de l’organisation de l’armée nationale dans le gouvernement de Mykolas Sleževičius, puis occupe plusieurs portefeuilles ministériels dans celui de Pranas Dovydaitis. En 1919, Aleksandras Stulginskis fonde la Banque Economique (Ūkio bankas), puis préside l’Assemblée constituante. En 1922, il est élu Président de la République de Lituanie. En 1927, il se retire de la vie politique et s’occupe de son domaine de Jokūbavas dans le district de Kretinga. Jusqu’en 1941, il est membre du conseil des coopératives Lietūkis et Linas. Le 13 juin 1941, le pouvoir soviétique l’arrête avec son épouse comme «ennemi du peuple» et le déporte dans le camp de travail de Rechioty, près de Krasnoïarsk. En 1952, il est jugé et condamné à 25 ans de prison, mais est affecté comme ouvrier agricole en république autonome des Komis au nord de l’Oural, dans une exploitation sylvicole de Kvitkevoso, puis dans un kolkhoze de Pezmag. En 1956, dans le cadre de l’amnistie de Khrouchtchev, il peut renter avec son épouse en Lituanie où travaille jusqu’en 1959 dans une station horticole. Aleksandras Stulginskis meurt le 22 septembre 1969 à Kaunas.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aleksandras_Stulginskis
http://www.cahiers-lituaniens.org/

Libellés : ,