29 juin 2017

Un cours de Georg Forster à Vilnius retrouvé à Paris



L’original du cours inaugural Limitis Historiae naturalis,  prononcé par Georg Forster (1754-1794) le 2 février 1785 à l’École Centrale à Vilnius, vient d’être retrouvé à la Bibliothèque Centrale du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) à Paris. 

Georg Forster est le grand voyageur-naturaliste et compagnon du capitaine James Cook (1728-1779). Il fut engagé, en 1784, en qualité de professeur d’histoire naturelle à Vilnius afin de remplacer Jean-Emmanuel Gilibert (1741-1814). Le 2 février 1785, ce savant professa le cours inaugural qui est bien connu, car publié dès le XIXe siècle. Le professeur Zygmunt Fedorowicz fit une analyse de ce cours en soulignant le fait qu’il s’agissait d’un important texte pour l’évolutionnisme pré-darwinien et un exposé de la philosophie des sciences naturelles. Cependant, Fedorowicz et les autres historiens contemporains connaissaient ce texte que par son édition du XIXe siècle. Forster père et G. Forster, en grave conflit avec l’amirauté britannique, vendirent leurs herbiers et les résultats de leurs recherches ainsi qu’une partie de leurs manuscrits au Cabinet du Roi de France. Georg Forster prit part ensuite à la Révolution française et défendit notamment l’annexion de Mayence par la France. Il mourût pauvre et isolé à Paris et évita probablement ainsi la terreur jacobine. 

La Bibliothèque Centrale du MNHN sauvegarde un important fond de documents de Georg Forster. Les cours de minéralogie et de zoologie de Vilnius se trouvent parmi ces documents. C’est un monument unique de l’histoire des sciences naturelles en Lituanie. Le manuscrit du cours inaugural Limitis Historiae naturalis est également conservé au MNHN. Ce patrimoine est relativement peu connu aux historiens des sciences, tant en France qu’en Lituanie.   


Pour en savoir plus, contacter Piotr Daszkiewicz : piotrdas@mnhn.fr

Libellés : , , ,