21 novembre 2018

Le metteur en scène Eimuntas Nekrošius n’est plus !


Le grand metteur en scène lituanien de théâtre Eimuntas Nekrošius est mort ce 20 novembre à Raseiniai des suites d'un malaise à la veille de son 66e anniversaire. Vénéré dans son pays natal bien que continuellement en tournée, il était particulièrement apprécié en Pologne, Autriche, Suisse, États-Unis et en Italie, la première de son Otello ayant été présentée à l'occasion de la Biennale de Venise en 2001. Il s'était également produit plusieurs fois en France, notamment pour son Hamlet créé au Festival d'Avignon, avec la rock star lituanienne Andrius Mamontovas dans le rôle-titre. Diplômé en 1978 de l'Institut des arts du théâtre Lunacharsky à Moscou, il avait fondé vingt ans plus tard en Lituanie sa propre compagnie, Meno Fortas. « C'est toute une époque du théâtre lituanien qui s'éteint avec lui » a réagi Oskaras Koršunovas, un autre grand metteur en scène lituanien. Son décès suscita de nombreux hommages publics en Lituanie et dans les milieux du théâtre à l’étranger.

Libellés : , ,

06 octobre 2018

Strasbourg : rencontre avec Marielle Vitureau, correspondante de presse en Lituanie


À l’occasion du centenaire du rétablissement de l’État lituanien en 1918, la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, qui possède une des collections d’ouvrages les plus importantes sur l’histoire et la civilisation de ce pays en France et ayant noué des partenariats anciens, a choisi d’inviter pour cette occasion Marielle Vitureau, journaliste, correspondante en Lituanie pour de nombreux médias français et auteur de plusieurs ouvrages sur le pays. Interrogée par Julien Gueslin elle évoquera les multiples facettes d’un pays farouchement attaché à son identité et à une histoire complexe, avec la redécouverte de son passé multiculturel, son évolution au sein du continent européen et d’une mondialisation qui le traverse profondément. S’appuyant sur ses multiples rencontres avec des Lituaniens appartenant à toutes les couches de la population, Marielle Vitureau met ainsi en valeur les paradoxes et les mutations d’une société en pleine évolution.
Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, 6 place de la République, Auditorium, jeudi 25 octobre, 18h. Entrée libre.
http://www.bnu.fr/

Libellés : , ,

15 septembre 2018

L’Art nouveau aux confins d’empires : Strasbourg et Riga.



La Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg organise le 8 et 9 novembre prochain un colloque international sur le thème - L’Art nouveau aux confins d’empires : Strasbourg et Riga. Si les principaux centres de l’Art nouveau sont le plus souvent des villes provinciales qui ne sont pas des capitales traditionnelles de l’art, ce sont également des villes qui connaissent à la fin du XIXe siècle une grande prospérité. Tirant profit de leur position périphérique par rapport à la capitale dont elles dépendent et s’appuyant sur leur développement urbanistique et économique, pour revendiquer une certaine indépendance culturelle, Strasbourg et Riga connaissent de ce point de vue une situation tout à fait comparable. De même, les deux villes se caractérisent par le fait qu’elles sont au carrefour d’échanges importants et qu’une influence germanique séculaire contribue à façonner l’identité culturelle locale. Ce colloque sera l’occasion de mettre en parallèle la situation des deux villes au tournant des XIXe et XXe siècles autant que les contextes politiques et culturels ayant permis l’éclosion d’un centre de production artistique fin de siècle.
Pour toute question, contactez-nous par mail :
contact@bnu.fr
 

Libellés : ,