28 novembre 2021

Bartas : Au crépuscule

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans un village isolé en Lituanie, alors que la misère ne laisse place à aucune liberté, le jeune Unte et le mouvement des partisans dans lequel il s'est engagé, doivent faire acte de résistance face à l'emprise de l'occupation soviétique. De cette lutte désespérée dépend l'avenir de tout un peuple.
Au crépuscule
(Sutemose) est un film lituanien réalisé par Šarūnas Bartas. Sorti en 2019 en Lituanie, le film a été sélectionné en compétition officielle à Cannes, où il a reçu le label du Festival de Cannes 2020. Il est joué par Valdas Virgailis, Marius Povilas, Elijas Martinenko, Arvydas Dapsys, Alina Zaliukaite-Ramanauskiene et Vita Siauciunaite. 

Le film est sorti en France le 24 novembre 2021. Il est actuellement projeté au cinéma Star Saint-Exupéry à Strasbourg.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Au_cr%C3%A9puscule 

https://www.cinema-star.com/film/262165/

Libellés : , ,

22 novembre 2021

Les Lituaniens fêtent Noël à Strasbourg !

Avec le soutien de la Représentation permanente de la Lituanie auprès du Conseil de l’Europe, l’Union des Lituaniens de Strasbourg, présidée par Jolita Šilanskienė, organise le 3 décembre à 18h la traditionnelle fête de Noël ouverte aux Lituaniens résidant en Alsace, à leurs familles et à leurs amis. Fête familiale et conviviale, des jeux, des quizz et des chansons seront proposés aux petits et aux grands, ainsi que la venue d’un authentique Kalėdų Senelis (Père Noël). Toutes les idées et suggestions sont les bienvenues, ainsi que les bénévoles pour apporter un soutien à l’organisation de la soirée à laquelle il conviendra de s’inscrire préalablement.

Contact : elzasolietuviai@gmail.com

Libellés :

19 novembre 2021

Passport. The Litvaks

Depuis quelques années, les Juifs originaires de l’ancien territoire du grand-duché de Lituanie suscitent un intérêt nouveau. Plusieurs ouvrages en anglais et même en français ont ainsi vu le jour depuis le retour à l’indépendance de la Lituanie. Passport. The Litvaks en faut partie. Gros et bel ouvrage en langue anglaise, c’est une initiative originale publiée sous les auspices d’une pléiade d’institutions, tant publiques que privées : ministère lituanien de la Culture, Vilna Gaon Museum, Musée national de Lituanie, Arctic Paper, etc. Le volume se compose de trois parties : les 80 premières pages sont consacrées aux témoignages d’un certain nombre de personnalités d’origine litvake, parmi lesquelles notre chère Irena Veisaite. Puis vient une présentation thématique de l’histoire et de la société litvakes (p.85-272), de la cuisine à la politique. Enfin, les dernières pages (p.276-316) présentent les témoignages d’un certain nombre d’observateurs avertis.
Yves Plasseraud

> Passport. The Litvaks. The Lithuanian Jews, yesterday, today, tomorrow. Lithuanian Identity. Post scriptum, Littera, Vilnius, 2021.

Il est possible de se procurer le livre à l’adresse suivante :
https://www.passport-journal.com/en/product/passport-journal-iii-t-anglu-k/

Libellés : , ,

14 novembre 2021

Alsace-Lituanie a 30 ans

Le 10 novembre, le Cercle d’histoire Alsace-Lituanie présidé par Philippe Edel a fêté son 30 anniversaire au Cercle Européen de Strasbourg, en présence de l’ambassadeur de Lituanie en France, Nerijus Aleksiejūnas, du représentant permanent de la Lituanie auprès du Conseil de l’Europe, Andrius Namavičius, du consul honoraire à Strasbourg, Francis Hirn, et de la conseillère Marie-Françoise Hamard représentante de la Maire de Strasbourg, ainsi que d’Alain Colas, directeur de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg (BNU), de Jolita Šilanskienė, présidente de l’Union des Lituaniens de Strasbourg, et de Jean-Georges Guth, président de la Fédération des sociétés d’histoire et d’archéologie d’Alsace.

À l’occasion de cet anniversaire, une visite de l’exceptionnel fonds de livres consacrés à la Lituanie de la BNU fut proposée, ainsi la projection dans l’auditorium de la bibliothèque du film documentaire Lituanie, mano laisvė de Martina Jablonskytė, portant sur un épisode méconnu de l’histoire de la Lituanie, quand le pays nouvellement indépendant en 1918 arriva à se hisser dans le concert des nations lors de la Conférence de la paix de Versailles de 1919.

À l’issue de la réception, il fut remis à chaque participant un cadeau-souvenir réalisé spécialement par la cristallerie Lehrer de Phalsbourg, dans un four provenant de Panevėžys. Il représente en gravure 3D dans un bloc de cristal le buste du naturaliste Louis-Henri Bojanus (qui enseigna l’anatomie comparée à Vilnius au début du XIXe siècle), œuvre du sculpteur lituanien Jonas Jagėla qui, grâce à l’intermédiaire d’Alsace-Lituanie, avait été offert par l’université de Vilnius à la mairie de Bouxwiller, ville natale de Bojanus, où il trône depuis dans la salle du Conseil.

Rappelons que l’association édite chaque année depuis 20 ans les Cahiers Lituaniens, seule revue en France entièrement consacrée à la Lituanie et aux relations historiques et culturelles entre la France et ce pays balte, publiée avec le soutien de la Fondation Robert Schuman et de la Région Grand Est.

Voir également l'article paru dans les Dernières Nouvelles d'Alsace :
http://www.alsacemonde.org/wp-content/uploads/DNA-24.11.2021-Alsace-Lituanie-fete-ses-30-ans.pdf

 et l'information publiée en lituanien sur le site de l'Ambassade de Lituanie en France :

https://fr.mfa.lt/fr/lt/naujienos/strasbure-paminetas-elzaso-lietuvos-asociacijos-trisdesimtasis-jubiliejus

Libellés : ,

27 septembre 2021

République des Deux Nations : hommage scientifique à Włodzimierz Dzieduszycki (1825-1899)

Les 10 et 11 septembre 2021 à Zarzecze, dans le sud-est de la Pologne, dans le palais ayant autrefois appartenu à la famille Dzieduszycki, eut eu lieu une conférence scientifique intitulée : « Autour des passions naturalistes de la famille Dzieduszycki ». La famille Dzieduszycki comptait parmi les plus puissantes de la noblesse de la République des Deux Nations. Elle marqua non seulement la politique et la culture mais aussi l’histoire des sciences car, parmi les Dzieduszycki, il y avait d'éminents naturalistes. La conférence, organisée par l’Union de la famille Dzieduszycki et le Musée Dzieduszycki de Zarzecze, inaugurait ainsi la commémoration du bicentenaire de la naissance de Włodzimierz Dzieduszycki (1825-1899), naturaliste et fondateur du Musée d’histoire naturelle de Lviv. Au XIXe siècle, ce musée faisait fonction de musée national d’histoire naturelle pour la République des Deux Nations, déjà disparue à l’époque et privée d’institutions nationales. La conférence commença par une messe, célébrée par Mgr Adam Szal, archevêque de Przemyśl, commémorant le cinquantième anniversaire de la mort d’un autre éminent membre de la famille : Włodzimierz Dzieduszycki (1885-1971), éminent ornithologue et petit-fils du fondateur du musée de Lviv. Elle poursuivit par la remise à titre posthume d’une médaille du mérite à Izabella Dzieduszycka (1928-2020) pour ses œuvres dans le domaine social.

Durant la partie scientifique de la conférence, neuf sujets ont été présentés par des chercheurs de Pologne, d’Ukraine et de France, dont l’histoire et l’avenir du musée de Lviv, les mérites de Włodzimierz Dzieduszycki pour l’ethnographie, et l’histoire d’une collection d'objets d’art populaire offerte par lui au Muséum d’histoire naturelle de Paris, suite à l’Exposition universelle de 1878, mais aussi les mérites de la famille Dzieduszycki pour l’élevage de chevaux arabes.

Le programme et les exposées sont disponibles en ligne :   https://dzieduszyccy.pl/2021/09/19/referaty-wygloszone-na-konferencji-wokol-przyrodniczych-pasji-dzieduszyckich/

 

Libellés : , ,