19 février 2020

1938. Nova Lituania


En 1938, alors que le jeune État lituanien célèbre les vingt ans de son indépendance, la situation en Europe devient de plus en plus tendue et une nouvelle guerre se profile à l'horizon. Les Lituaniens, qui ont déjà perdu Vilnius au profit de la Pologne de Pisulski, craignent désormais la reprise de Klaipėda par l’Allemagne hitlérienne, sans compter la menace de la Russie stalinienne sur tout le territoire. Le géographe Feliksas Gruodis propose une solution à la situation : créer une «Lituanie de secours» à l'étranger, un lieu où les habitants du pays pourraient se réfugier en cas de danger. Tout ce dont il a besoin, c'est le soutien de l'élite politique du pays.
Travaillant avec des plans en noir et blanc soigneusement composés, le réalisateur lituanien Karolis Kaupinis a transformé cette idée originale en un drame captivant, dont le protagoniste tente de mettre en œuvre un plan utopique pour sauver son pays, tout en faisant face à la lente rupture de son mariage.
Né en 1987 à Vilnius, Karolis Kaupinis avait présenté ce film l'an dernier en avant-première mondiale au Festival East of the West de Karlovy Vary (Carlsbad), après s’être fait remarquer par une série de court-métrages bien accueillis, dont The Noisemaker, sélectionné à Locarno en 2014, et Watchkeeping (2017).
> Nova Lituania, long-métrage (96 min) en lituanien du réalisateur Karolis Kaupinis, Vilnius, 2019.

Libellés : ,

18 février 2020

Un semoir de Lituanie dans les collections du Muséum de Paris


La Bibliothèque centrale du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) à Paris a récemment mis en ligne les photos et les descriptions des modèles réduits d'instruments agricoles d'André Thouin (1747-1824). Botaniste et agronome, Thouin fut professeur des cultures au MNHN, de 1793 à 1824, et jardinier en chef. Un personnage emblématique des sciences naturelles mais aussi un politicien, collaborateur de l’Encyclopédie et un député au Etats généraux ! Il noua les liens scientifiques avec les botanistes d’Europe et d’Amérique. Thouin enseigna au Muséum la culture et la naturalisation des végétaux. Il n’a jamais publié ses cours. C’est son neveu Oscar Leclerc-Thouin, aide naturaliste au Muséum puis professeur d’agriculture au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), qui les édita. André Thouin utilisa pour ses cours des modèles réduits d'instruments agricoles. Ces modèles en bois du cormier furent réalisés par Claude Lasseigne (1776-1847). Le Cours de Culture, édité par Leclerc-Thouin, contient les illustrations de ces machines miniatures.
Parmi les 96 instruments réunis dans la collection de Thouin, remarquons « un semoir de Lithuanie ». Nous ne savons pas quelle est l’origine de ce modèle. Ni si un tel semoir se trouvait dans la collection du CNAM de l’époque. Signalons qu’André Thouin correspondait avec les botanistes de Vilnius. Peut-être donc que les informations obtenues du jardin botanique de cette ville furent à l’origine de ce modèle ?
Pour en savoir plus : Piotr Daszkiewicz, piotrdas@mnhn.fr

Libellés : ,