11 juillet 2018

Gražuolė (1969) bientôt en salles en France


L’émergence d’un cinéma lituanien date des années 1960. Le pays vit encore à l'époque sous le joug soviétique. Une nouvelle génération de cinéastes apparaît pourtant. Formée au VGIK de Moscou, elle constitue le noyau innovant du Lietuvos kino studija. Afin d’éviter la censure communiste, leurs films évitent les approches politiques. Ils se distinguent par leur visée poétique, le recours à la métaphore et au symbolisme dans des mises en scène amples et lyriques, s’appuyant sur des commentaires sonores et musicaux sophistiques. La Belle (Gražuolė) s’inscrit dans cette veine qui fait la part belle à l’introspection, comme s’il s’agissait de percer le secret des âmes. Réalisé par Arūnas Žebriūnas (1930-2013), le film montre, par le biais de l’histoire d‘une petite fille d’un quartier populaire, la capacité des enfants à s’émerveiller d’un rien et à transformer le réel par le jeu.
Ce grand classique du cinéma lituanien, qui vient d'être restauré, sera distribué pour la première fois en France à partir du 22 août prochain par ED Distribution, un distributeur de films indépendants.

Libellés : , ,

11 juin 2018

Le New Ideas Chamber Orchestra à Strasbourg


Le 26 juin à 19h30 à l’église Saint-Pierre-le-Jeune à Strasbourg, les parlements des trois États baltes invitent les mélomanes de notre région à un concert unique du quatuor d’instruments à cordes New Ideas Chamber Orchestra (NICO) de Lituanie. L’orchestre est un ensemble de jeunes et très talentueux artistes qui jouent de la musique classique contemporaine et représentent souvent la Lituanie à l’étranger. Chaque année, les tournées de concerts de ce groupe passent par l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord. Il a déjà joué dans des salles prestigieuses telles que le Gewandhaus à Leipzig et Saint-Martin-in-the Fields à Londres. Parmi les œuvres interprétées à Strasbourg, l’auditoire pourra entendre des œuvres du grand compositeur lituanien Mikalojus Konstantinas Čiurlionis (1875-1911), ainsi que de son jeune compatriote Gediminas Gelgotas (né en 1986), qui est aussi le fondateur et directeur artistique de cet ensemble. 

Libellés : , , , ,

08 juin 2018

Melnikas : Espace lointain


À Mégapolis, ville-monde peuplée d’aveugles, seul « l’espace mitoyen » existe. Les habitants se déplacent grâce aux multiples capteurs électro-acoustiques qui jalonnent l’espace, et dont ils sont entièrement dépendants. Un beau jour, Gabr recouvre la vue. Il découvre avec répulsion l’aspect sordide de « l’espace mitoyen » : un enchevêtrement de métal où déambulent des êtres en haillons. Terrifié par ce qu’il prend pour des hallucinations, il se rend au ministère du Contrôle où on lui diagnostique une psychose des « espaces lointains » avant de lui promettre de le guérir. Mais Gabr est saisi par le doute : et si ce qu’il percevait n’étaient pas des hallucinations, mais bien la réalité ? Et si ses yeux n’étaient pas un organe secondaire, mais un organe sensoriel soudain réveillé ? Sa rencontre avec Oksas, un ex- voyant dont le ministère a détruit la vue, devenu chef d’un groupe révolutionnaire qui veut détruire Mégapolis, va confirmer les intuitions de Gabr et bouleverser sa vie. Tiraillé entre la violence des terroristes et celle des dirigeants – un petit groupe de voyants privilégiés qui vivent à l’écart des masses –, refusant de causer la mort de milliers d’innocents, mais incapable pourtant d’accepter le mensonge du monde tel qu’il est, Gabr devra trouver sa propre voie pour accéder aux « espaces lointains » où règnent encore la liberté, la beauté et l’infini.
L’auteur, Jaroslav Melnik (Jaroslavas Melnikas), est écrivain d’origine ukrainienne qui vit et travaille à Vilnius depuis 1989. Ses parents, condamnés à mort puis déportés pour "propagande anti-soviétique" font connaissance dans les camps. Malgré son statut suspect de "fils de prisonnier politique", il obtient le diplôme de la faculté de philologie de l’Université d’État de Lviv (Ukraine) et poursuit ses recherches à Moscou à l'Institut de littérature Maxime Gorki. Il écrit aujourd’hui des livres en prose, des livres de critique et de philosophie qui ont été publiés en Lituanie, en Ukraine et dans d‘autres pays européens. Son roman "Les parias d'Eden" (1997), paru chez Robert Laffont, a été salué par la critique. "Espace lointain" (Tolima erdve, 2008), consacré aux problèmes du contrôle d’État exercé sur ses citoyens, a été sélectionné parmi les cinq meilleurs livres de l’année 2009 en Lituanie et a été reconnu comme le meilleur livre de l'année 2013 en Ukraine. 
Espace lointain, Jaroslav Melnik (traduit du lituanien par Margarita Barakauskaite Leborgne), Agullo Editions, 2017, 320 pages, 21,50 €.


Libellés : , ,