26 novembre 2020

Linguistique lituanienne : Guido Michelini n'est plus.


Le monde académique perd un de ses linguistes spécialistes de la langue lituanienne : Guido Michelini vient de décéder soudainement le 25 novembre 2020, à 69 ans, dans sa ville natale de Parme. Professeur de philologie à l’Université de Parme et professeur invité à l’Université de Klaipėda, membre étranger de l'Académie des sciences de Lituanie et de l'Académie catholique lituanienne des sciences, le professeur Michelini assurait ses cours pour la dernière année de linguistique quand la mort l’emporta. Né le 2 juillet 1951 à Parme en Émilie-Romagne, il étudia la philologie classique à l'Université de Bologne de 1970 à 1974, puis la linguistique baltique à l'Université de Vilnius en 1975-1976. Il fut à l’époque le seul étudiant italien en Lituanie soviétique et l’un des très rares étudiants étrangers. Malgré de nombreuses tracasseries du pouvoir soviétique, il put soutenir sa thèse de candidat ès sciences à l’Université de Vilnius en 1981 et sa thèse de doctorat en 1988. De 1978 à 1987, il enseigna à l'Université catholique de Milan, puis à l’Université de Potenza de 1987 à 1994. À partir de 1994, il enseigna la philologie balte à l'Université de Parme. Il fut sollicité à donner des cours à l’Université de Vilnius en 1989, à l’Université Vytautas Magnus de Kaunas en 1993 et 1995, et à l’Université de Klaipėda à partir de 2000, année lors de laquelle lui fut remis le grade de docteur honoris causa de cette université pour ses découvertes scientifiques liées aux questions linguistiques de la Lituanie Mineure. Il fut également sollicité à donner des conférences sur la linguistique indo-européenne et générale ou sur l’évolution actuelle de la langue lituanienne, dont la dernière en janvier 2020 à l’invitation de la Bibliothèque nationale Martynas Mažvydas à Vilnius. Tout au long de sa carrière universitaire, Guido Michelini a mené de nombreux travaux sur les monuments de la langue lituanienne ancienne et sur la langue prussienne. Il a traduit en italien des œuvres de fiction lituanienne, telles La forêt d'Anykščiai d'Antanas Baranauskas (La selva di Anykščiai, 1990) et les chants lituaniens de Sibérie (Canti lituani dalla Siberia, 1991). Il a publié également de très nombreux articles dans la presse italienne et lituanienne sur l'histoire de la Lituanie et les relations entre la Lituanie et l'Italie, ainsi que sur le dialecte de l’ancien duché de Parme.

Comme rédacteurs du blog, nous sommes particulièrement affectés par la disparition de Guido car il fut aussi surtout un ami proche et un soutien fidèle aux Cahiers Lituaniens, pour lesquels il avait toujours un regard critique et bienveillant. Malgré un agenda chargé, il avait accepté de rédiger dès 2001 un texte spécialement pour nos lecteurs (voir lien ci-dessous). Philippe et Liudmila Edel

http://www.cahiers-lituaniens.org/MICHELINI-lituanien-archaique-langues-indo-europeennes-n-2-2001.pdf

Libellés : ,

17 octobre 2020

René Weber “le Lituanien” expose à Wittelsheim

Du 16 octobre au 28 novembre 2020, la municipalité de Wittelsheim (près de Mulhouse) organise une exposition de peinture de l’artiste-plasticien René Weber. Né à Saverne en 1947, l’artiste alsacien est atypique car il touche à de nombreux médiums. Ses moyens techniques sont le dessin, la gravure, la peinture, la sculpture, la céramique, les assemblages. Depuis ses résidences d’artiste dans les années 1990 dans les pays baltes, et notamment à Nida en Lituanie, il est engagé dans une réflexion liant le réel et l’imaginaire, ses thèmes de prédilection appartenant à une mythologie poétique personnelle d’inspiration nordique, peuplée d’élans, de sombres oiseaux et d’étranges hommes cervidés. L’œuvre de René Weber s’attache à la nature et à l’homme, elle s’aborde tel un promeneur qui appréhende un paysage inconnu, mystérieux et onirique. L’artiste a exposé à de nombreuses reprises, lors d’expositions personnelles ou collectives, en France, en Allemagne et en Lituanie, notamment à la galerie Arka de Vilnius.

Intitulée « Comme un automne », l’exposition est visible à l’hôtel de ville de Wittelsheim, dans la salle d’exposition Charles-Sauter, aux heures d’ouverture de la mairie ainsi que les week-ends des 17-18 octobre et des 21- 22 novembre. L’entrée est libre.

http://www.mairie-wittelsheim.fr/fr/evenement/193095/exposisiton-peinture-rene-weber

http://www.arts-ceramiques.org/accueil-artiste-rene-weber-2012.html

Libellés : ,

29 septembre 2020

Macron cite Gilibert et Bojanus à Vilnius

Lors de sa remise du titre de docteur honoris causa à l’université de Vilnius, ce 29 septembre 2020 dans la capitale de la Lituanie, le président français Emmanuel Macron a notamment cité deux grands savants français, le botaniste Jean-Emmanuel Gilibert (originaire de Lyon) et le naturaliste Louis-Henri Bojanus (né en Alsace) qui figurent parmi les plus grands professeurs de cette académie lors de son âge d’or, au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Pour le président Macron, « la vocation profondément européenne de l’université de Vilnius vient de là. »  

Voir la vidéo de son intervention :
https://youtu.be/tsi1TxEb4RU?t=7005

Libellés : ,

28 septembre 2020

Un appel des intellectuels lituaniens au président Macron pour la Biélorussie


Une lettre ouverte signée par une quarantaine de personnalités culturelles lituaniennes, représentée sur un drapeau historique biélorusse reformatée par le célèbre artiste Stasys Eidrigevičius et datée du 28 septembre 2020 à Vilnius, demande au président français Emmanuel Macron de soutenir le mouvement de contestation en Biélorussie. En voici le texte :

Monsieur le Président,

En 1990, nous Lituaniens nous nous sommes battus pour notre liberté, nous avons obstinément fait appel à la conscience de la France et de l’Europe. Et finalement nous avons été entendus.

Aujourd’hui, nos frères et nos sœurs de Biélorussie font appel à vous et à votre conscience, à la conscience de l’Europe. Hommes et femmes de Biélorussie sont soumis à des tortures inhumaines. Et cela se passe dans l’Europe du XXIe siècle !

Nous avons confiance que vous qui représentez la France où sont nés les droits de l’Homme, entendez aussi le douloureux cri du peuple biélorusse pour sa liberté.

Avec tout notre respect.
Écrivains, artistes, scientifiques lituaniens.

Suit le nom de la quarantaine de signataires.

Libellés :